Retour à l’accueil

Lexique

 
A
Abibac

AbiBac est la contraction de Abitur (examen de maturité équivalent allemand du bac français) et baccalauréat. L’obtention simultanée des deux diplômes est proposée dans certains lycées à la suite de l’accord du 31 mai 1994 signé entre la Allemagne et la France. Les élèves qui l’obtiennent peuvent donc accéder directement à l’enseignement supérieur français comme à l’enseignement supérieur allemand.

Admission post -bac

Ce portail national permet aux élèves de terminale de s’inscrire dans la plupart des formations de l’enseignement supérieur, dispensées à lUniversité, les STS et CPGE, ou la plupart des écoles (de commerce, d’ingénieur...) dont la sélection et post bac. C’est aussi la seule porte d’entrée dans l’enseignement supérieur.
Son adresse : www.admission-postbac.fr

Affectation
procédure consistant à attribuer une place à un élève dans la formation et l’établissement de son choix. En fin de 3e et, dans certains cas, après la classe de 2de, elle fait suite à une décision d’orientation. Cette procédure ne concerne que les formations relevant de l’enseignement scolaire public.
AFFELNET

procédure informatisée au niveau national qui détermine pour chaque élève le lycée auquel il est affecté en fonction des vœux émis par les familles en troisième ou, dans certains cas, dans certaines formations accessibles après la 3ème, le C.A.P. ou après la 2nde générale et technologique..

Chaque académie est libre de fixer ses propres barèmes aux critères d’affectation.

Apprentissage
modalité de formation qui permet de préparer un diplôme (CAP, bac pro, BTS, licence professionnelle, master, diplôme d’école de commerce ou d’ingénieurs...) tout en travaillant. Les jeunes concernés, âgés de 16 à 25 ans, alternent périodes de cours et périodes en entreprise. Ayant signé un contrat de travail avec leur employeur, ils sont inscrits dans leur établissement de formation avec le statut d’apprenti. Un dispositif spécifique, le DIMA (dispositif d’initiation aux métiers en alternance), s’adresse aux collégiens âgés de 15 ans à la date d’entrée dans le dispositif. Ne pouvant signer de contrat de travail, ceux-ci gardent le statut d’élève.